ça bourdonne à la ferme

Est ce que tout le monde sait exactement ce qu’est la biodynamie?

Petit point sur la biodynamie…qui nous caractérise.

Théorisée dans les années 20 par le philosophe autrichien Rudolf Steiner, cette pratique est une réponse aux inquiétudes des agriculteurs déjà alarmés par les dégâts causés aux sols et à la fécondité des troupeaux par les produits chimiques et le travail mécanisé.

C’est un point de vue global prenant en compte les relations existantes entre la terre, les sols, les animaux et les plantes. Mais aussi le Soleil, la Lune et les planètes.

Agricultures biologique et biodynamique sont proches mais, si la première s’applique à respecter la terre, la seconde s’attache à la soigner.

Car la biodynamie appréhende l’exploitation agricole à la manière d’un organisme vivant, dont les organes seraient les animaux, les insectes et les végétaux. Elle a pour objectif de parvenir à un équilibre harmonieux, dans lequel l’apport animal enrichit les végétaux et les végétaux nourrissent les animaux.

Les sols sont soignés par les lombrics qui creusent des galeries permettant ainsi au système racinaire de se développer et l’apport du compost préparer avec le fumier des animaux de la propre ferme.

Les animaux sont élevés selon des pratiques respectueuses de leur bien-être et de l’équilibre des exploitations.

La pollinisation est optimale grâce à des ruches placées au sein des exploitations agricoles.

IMG_1425

C’est dans le souci de cet équilibre que cette année Alain et Christophe

Y

ont décidé de
faire un apport de pollinisateurs à la ferme. Nous accueillions déjà 5 ruches d’un apiculteur local depuis de nombreuses années, cette saison les dirigeants de l’exploitation inaugurent les ruches de bourdons dans les serres.

Pourquoi des bourdon? Tout simplement pour assurer une meilleure fécondation des plantes et obtenir de jolis fruits, de belle taille.

 

Les fraises sont en fleurs depuis 15 jours maintenant et en pleine formation, il est prévu d’apporter une ruche de bourdon par serre de tomates également, à partir la semaine 20 lorsque les pieds de tomates seront en fleurs.

 

IMG_1329

 

Tous les champs de l’exploitation sont bordés de haies que nous protégeons et entretenons régulièrement afin d’y abriter toute la faune auxiliaire aux cultures, insectes, oiseaux, reptiles, chaque être vivant apporte un équilibre à l’écosystème de la ferme.

IMG_1441Nous renforçons la faune auxiliaire des serres en y intégrant des insectes prédateurs des acariens et de l’araignée rouge, plus particulièrement dans les serres d’aubergines et courgettes.

Certains champs sont bordés par un ruisseau ou nichent grenouilles, crapaud

et ragondins.

 

 

 

IMG_1336RENous cultivons également des bandes prairiales pour accueillir les insectes prédateurs des ravageurs tels que les Acariens, Pucerons, Mouches, Mineuses, Courtilière qui font de gros dégâts aux cultures. Tous les abords de flore naturelle sont très importants.IMG_1361RE

Les bandes florales sont ornementales mais également une grande attraction pour les pollinisateurs. Alain joue des couleurs et des senteurs dans les bandes florales qu’il sème stratégiquement dans chaque champ, il choisit un mélange non mellifère car se sont des plantes envahissantes bande-auxiliaires-de-cultureet très souvent des crucifères. Les crucifères attire beaucoup l’altise, cette petite bestiole qui ravage les feuilles des navet bottes et roquette par exemple.

 

IMG_1408REA la ferme la fertilisation de notre terre est assurée par l’apport du compost préparer avec du fumier bio de vache (provenant d’une ferme locale), les déchets de notre ferme (légumes invendus, déchets verts) et les déchets organiques de la maison.

Il est épandu une fois par an et par parcelle, cet apport est suffisant pour garantir la production de toute la saison.

Voilà de quelle manière, dans les grandes lignes comment nous réussissons à appliquer la biodynamie à la ferme.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions.

Dans notre prochaine actualité, nous vous parlerons du chantier de construction de serres supplémentaires à la ferme.

 

 

One comment

Comments are closed.