Actualités

La production actuellement

Doucement le printemps pointe le bout de son nez, et les bottes de légumes nouveaux émergent aussi. 

 

legume    Nos légumes :

 

 

 

Echalote / Echalion

Epinard

Céleri rave

 

 

 

 

 

botte       Nos bottes :

Navets violets

Oignons blancs cébettes

Radis rose et Radis rouge

Carotte

 

salade        Nos salades :

 

Mesclun

Roquette

Pousse d’épinard

Endives

Laitue verte

 Batavia verte

Rougette

Feuille de chêne verte et rouge

aromate        Nos arômates :

Persil  plat

Coriandre

 Thym

Ciboulette

 Aneth

Menthe

Cerfeuil

 

fruits     Nos fruits :

Cette fois c’est terminé , il n’y a plus de fraises au Rondards.

 

Demeter

La baie de Goji !

 

Baie de goji ou baie de lyciet commun, vient de Chine. Et appartient à la famille des solanacées.

 

Propriétés

  • Régulation du système immunitaire
  • Anti inflammatoire
  • Favorise l’oxygénation des cellules

 

  • Prévention des complications cardiovasculaires
  • Anti-vieillissement cellulaire
  • Protection hépatique
  • Action anti-tumorale et neutralise les effets liés à un traitement par chimiothérapie
  • Régulation de la glycémie et du taux de cholestérol (action hypoglycémiante et hypolipémiant)
  • Régulation de la tension artérielle (dans les cas d’hypertension)
  • Prévention des troubles oculaires et protection des cellules de la rétine

 

Indications thérapeutiques démontrées:

 

  • Stimulation des capacités d’adaptation de la peau au froid et à la sécheresse
  • Protecteur contre les ultraviolets
  • Antibactériens
  • Antidiabétique (essentiellement pour le diabète de type 2)

Précautions :

Contre-indications :

 

Pour les femmes enceintes et ou allaitantes, car la goji  a une action stimulante l’utérus. Les baies de goji sont déconseillées aux enfants de moins de 7 ans. Les personnes présentant des allergies aux aliments de la famille des solanacées ne pourront en consommer. Enfin, le goji est déconseillé aux personnes suivant un traitement anticoagulant.

Effets indésirables :

 

Il peut arriver que la consommation de baies de goji entraîne des nausées, des maux de tête, une légère constipation ou des maux d’estomac. En général, ces maux sont passagers  et apparaissent au début de la cure, et démontrent une élimination des toxines et des déchets de l’organisme. Il est donc conseillé de réduire la consommation quotidienne puis d’augmenter progressivement.

Interactions :

 

Le goji peut être associé sans problème avec d’autres plantes comme le ginseng (pour l’énergie), la rhodiola (pour l’équilibre nerveux, le sommeil et le système cardiaque), le curcuma  (antioxydant, anti inflammatoire puissant).

Il est important de ne pas consommer les baies de goji en même temps qu’un médicament anticoagulant.

Avertissement :

 

Si les baies de goji  peuvent être consommées en cure régulière tout au long de l’année, elles ne remplacent pas un traitement médicamenteux. C’est un complément qui permet d’améliorer l’efficacité d’un traitement, mais il ne le substitue pas.

 

Utilisations et dosages :

 

  • Lors d’un traitement, il est recommandé de consommer 10 à 20g de baies de goji séchées.
  • Durant une chimiothérapie, il est recommandé de consommer 10 à 20g de baies chaque jour en augmentant peu à peu la quantité. Cette consommation permet de soulager les douleurs et les effets secondaires en favorisant la production de globules blancs.
  • En cure, pour combattre la fatigue chronique ou passagère, une quinzaine de fruits par jour permettront d’augmenter l’endurance et et favorisera l’oxygénation du sang.
  • En prévention et comme protection, contre les maladies cardiovasculaires, pour améliorer l’équilibre, la tension artérielle, diminuer la glycémie, pour l’abaissement du taux de cholestérol ou l’amélioration de l’assimilation du calcium ; on peut consommer jusqu’à 35 fruits séchés par jour.

 

Composition nutritionnelle :

 

Pour 28 g ou 75 ml
Calories 98 kcal
Eau 2,1 g
Glucides 21,6 g
Fibres alimentaires 3,6 g
Protéines 4 g
Lipides 0,1 g
Vitamine C 13,6 mg
Calcium 53 mg
Fer 1,9 mg
Vitamine A 2255 µg

Source : Passeport santé

Qu’est ce que la biodynamie?

Depuis 1989, Alain et Christine pratiquent la biodynamie au sein de leur exploitation, Les Rondards, avec l’aide de Joseph.

 

Avant d’entrer dans leur ferme commençons par un peu d’histoire sur la naissance de cette forme d’agriculture.

 

En effet, tout commence en 1924, par beaucoup d’interrogations , mais surtout par beaucoup de pistes de travail. Suite à l’apparition massive des engrais chimiques de synthèse après la première guerre mondiale, un groupe d’agriculteurs , d’agronomes et de chercheurs a demander à Rudolf Steiner, un scientifiques et philosophe autrichien, de proposer une alternative à cette évolution de l’agriculture. Ce dernier répondit à cette question par un cycle de huit conférences au cours desquelles il ouvrit  de très larges perspectives. E. Pfeiffer, chimiste et agronome allemand, formés sur les indications de Steiner fut chargé d’expérimenter et de promouvoir la méthode biodynamique.

Par exemple , L’enrichissement des sols était une question centrale. Pour y répondre, Steiner suggéra d’utiliser conjointement les éléments disponibles du monde végétal et du monde animal, en les associant aux forces cosmiques et terrestres connues, tout en respectant les cycles saisonniers.

 

La biodynamie est ainsi née avec 6 préparations à destination du compost (achillée millefeuille, camomille, pissenlit, valériane, ortie et écorce de chêne) et trois préparations à pulvériser sur les cultures, notamment à base de bouse de vache, de quartz et de prêle des champs. Quelques autres préparations ont ensuite complété ce travail. Ces dernières étant le fruit de nombreuses expérimentations dont les plus connues sont celles de Pfeiffer, Kolisko, Maria Thun, Podolinsky  et bien d’autres .

(Pulvérisation des 3 préparations)

 

 

 

 

L’exploitation n’élevant pas d’animaux, celle ci achète du fumier de vache et de volaille auprès d’agriculteur locaux bio. Si Besoin ,le tout est mélangé et composté avec incorporations des 6 préparations biodynamiques

 

 

 

 

Quant aux préparations à pulvériser sur les cultures, elles sont diluées et brassées avant leur utilisation afin de transférer les bénéfices de la préparation à l’eau et aux cultures. Le procédé est appelé “dynamisation”, celui ci peut être manuel ou mécanique. L’objectif est de créer un vortex en brassant longuement dans un sens puis de le briser et de créer un nouveau vortex en brassant longuement dans le sens opposé. Sur l’exploitation, nous avons un dynamiseur mécanique  qui est utilisé afin de brasser de plus grandes quantités, en raison de la taille importante de la surface de culture.

 

Vidéo du dynamiseur en brassage

Vidéo du brassage à la main

 

 

Une fois dynamisées , les préparations s’appliquent de manière spécifique aux cultures .

Soit de façon, dite en brouillard, soit en grosses gouttes. De même, les préparations ne serons dynamisées qu’à l’aube de la journée ou dans la soirée.

 

 

 

Sur la photo ci-dessous une préparation de silice  (à base de quartz) est appliquée sur une culture d’épinard et de mesclun . Elle va permettre de renforcer la plante, d’augmenter le rendement et d’affiner le goût en accompagnant leurs rythmes naturels : inspiration, expiration, etc…

 

 

En parallèle de ces conseils concrets pour une nouvelles agricultures , Rudolf Steiner donna également des indications sur la nature des échanges énergétiques entre le cosmos et la Terre. Maria Thun repris ces conseils et étudia pendant de nombreuses années l’influence des astres avec l’université de Giessen (Allemagne). L’ensemble de ces travaux mènent à une meilleure compréhension de ce que représentent toutes ces variables énergétiques et ainsi permettre de saisir les moments d’action et d’inaction les plus favorables . Aujourd’hui, au sein de l’exploitation, chaque préparation est appliquée en respectant le calendrier lunaire.

 

 

En conclusion, la biodynamie est une technique agricole qui permet de vivifier le sol et les plantes pour nourrir les êtres vivants avec des aliments de qualité.

 

Pour plus d’informations : Demeter France

Sources :

  • STEINER, Rudolf. Le cours aux agriculteurs. Edition Novalis,2013. 300p ISBN 978-2-91011291-8
  • BERG, Peter. Jardiner en biodynamie.Editions du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique, 2014. 192p.ISBN 978-2-9538289-2-4
  • WALDIN, Pierre. Guide pratique pour l’agriculture biodynamique. Edition Bio Dynamie Services, 2012. 224p. ISBN 978-2-501-10421-0
  • Kolisko, Eugen & Lily. L’agriculture du future. Edition Bio Dynamie Services, 2017. 388p. ISBN 979-1-551003-1